Accueil
Impact sur l'environnement
Notre société
Nos Qualifications
Nos références
Catalogue
Conseils importants
Pompes à chaleur
Plancher chauffant rafraichissant
Relève et Substitution de Chaudière
Climatisation
Pompe à chaleur Piscine
Chauffe-eau Thermodynamique
Chauffe eau Solaire CESI
Devis Gratuits
Liens
Climatisation PACA © Mentions Légales

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour vous permettre de mieux aborder votre projet.

1. Vérification de votre consommation électrique de chauffage

Vous aurez au préalable vérifié votre consommation moyenne en période de non chauffage afin de bien isoler votre consommation de chauffage.

Vous habitez une maison de 120 m² avec 2,5 m sous plafond: Volume = 120 x 2,5 = 300 m3
Votre maison est moyennement isolée: Gv = 1 W/m3/°C
La température intérieure est de 19°C, la Température extérieure moyenne est de 5°C: Delta Temp = 14°C
(Veillez à bien évaluer la température moyenne extérieure sur une durée de 24 heures).

La puissance thermique dissipée de votre maison est de 1 W/m3/°C x 300m3 x 14°C = 4.200 W.
Lénergie dissipée par votre maison pendant 24 heures sera de 4.200W x 24heures = 100.800Wh = 100,8 kWh.

Si vous vous chauffez avec des radiateurs électriques, 1kWh consommé restituera 1kWh de chaleur.
Si vous chauffez avec une pompe à chaleur, 1kWh consommé restituera de 2 à 4 kWh de chaleur.
C'est le COP (Coefficient de Performance). Ce coefficient est défini pour une température de 7°C extérieur et 19°C intérieur. Il varie en fonction des marques de des matériels. Ce coefficient chute quand la température extérieur diminue. L'estimation de ce coefficient n'est pas chose facile, d'autant plus que peu de fabricants editents les COP en fonction des températures extérieures.

Pour revenir à notre exemple, avec un COP de 3, votre consommation électrique de chauffage sera de 100,8 kWh / 3 = 33,6 kWh pour 24 heures.
Les résultats obtenus peuvent vous paraître énormes dans le cas des jours les plus froids; mais ne paniquez pas, car la majorité des jours de la période de chauffage ne sont pas les plus froids. Il sera difficile de projeter votre consommation pour la saison de chauffage à partir d'un tel calcul; il vous faut relever votre compteur régulièrement et faire un bilan en fin de saison.
Vous vous rendrez rapidement compte que les déperditions thermiques sont proportionnelles à la température la plus froide relevée le matin.

Un bilan thermique vous permettra de connaître la consommation sur une saison de chauffage. Ce document est établi à partir des DJU de Météo-France, de votre maison et des caractéristiques intrinsèques de la PAC.

Le calcul de rentabilité de votre investissement demande une certaine expertise; lorsque vous analysez un devis, soyez vigilant quant aux chiffres annoncés par le vendeur. Certains sont prêt à écrire n'importe quoi pour décrocher une commande. Ne signez jamais sans avoir analyser plusieurs offres techniques.

2. Mon installation ne chauffe pas ma maison.

Combien de clients m'appellent pour demander expertise sur leur installation récement mise en service.
La Pompe à chaleur est bien dimensionnée, les émetteurs sont bien dimensionnés et en nombre suffisant; mais la température intérieure n'exède pas 17°C.

Que peut-il bien se passer? Il s'agît la pluspart du temps d'une mauvaise mise en oeuvre de tous ces matériels.
Comment en est-on arrivé là? Soit le client a fait appel à une entreprise peu compétente dans le domaine. Soit le client a acheté une installation à une société commerciale qui sous-traite les travaux à des prix très bas; la qualité et l'expertise de l'installateur ne sont bien souvent pas au rendez-vous. Il faut préferer travailler avec des structures artisannales et compétentes.

3. Quid des garanties?

La garantie minimum légale d'une installation effectuée par un professionnel est de deux ans.
En général, les garanties matériels sont de trois à cinq ans; les garanties main d'oeuvre et déplacement sont données par les professionnels qui installent.

Néanmoins, c'est un point de négociation important lors de la commande.
La garantie du matériel est donné par le fabricant; si c'est trois ans, ce n'est pas deux ans...
La garantie main d'oeuvre et déplacement est à bien considérer, réduire cette garantie vous permet de payer moins cher. Mais c'est à vous d'en estimer le risque.

De plus, la garantie ne sera effective que si le professionnel qui installe est capable de diagnostiquer et de vous remettre rapidement votre installation en fonctionnement. Rapidement signifie que le professionnel soit compétent d'une part, et que le fabricant ait des délais d'approvisionnement rapides d'autre part.

4. Aborder une substitution ou une relève de chaudière

Si un démarcheur vous propose une offre d'un coup de baguette magique: méfiance.

Dans le cas d'une chaudière sur radiateurs, il faut savoir que:
1. ces deux appareils fonctionnent avec des différence de température élevées entre l'entrée d'eau et la sortie d'eau ( 30 à 40°C ).
2. le réseau de tuyauteries est dimensionné pour n'accepter des débits d'eau relativement faibles.
3. une chaudière produit de l'eau à haute température ( 60 à 70 °C ).
4. les chaudières sont toujours surdimensionnées ( entre deux et trois fois ).
Certains installations ne fonctionneront qu'avec de l'eau à 60°C.

Dans le cas des pompes à chaleur: il faut savoir que:
1. une pompe à chaleur travaille sur une petite différence de température ( entre 4 et 6°C ).
2. une pompe à chaleur travaille sur de grands débits.
3. une pompe à chaleur haute température produit de l'eau à 50°C ( certaines PAC dites très haute température produisent de l'eau à 65°C en diminuant les rendements et en réduisant la vie des matériels, d'autres PAC dites très haute température sont tout à fait au point, leur coût est aussi plus important ).

En plaçant une PAC en lieu et place d'une chaudière, on va faire travailler l'installation à un régime pour laquelle elle n'a pas été conçue.

Il faut dans un premier temps vérifier si le projet est faisable. Et s'il est faisable, à quel coût?

Dans le cas d'une chaudière sur plancher chauffant, il faut savoir qu'un plancher chauffant fonctionne avec des différence de température moyennes ( de 6 à 15°C ). Ce qui rend le travail de l'installateur beaucoup plus évident.

En réalisant une relève de chaudière, on obtient une installation de chauffage pouvant fonctionner en bi-énergie.
Les principaux intérêts sont les suivants:
1.de sous-dimensionner la PAC afin de limiter l'investissement.
2. de faire fonctionner la chaudière les 10 ou 15 jours les plus froids de l'année.
3. d'augmenter la durée de vie de la chaudière.
4. d'avoir toujours une énergie disponible en cas de pane de l'autre.
5. de basculer automatiquement sur la chaudière dans le cas d'un contrat EDF EJP ou Tempo.

En réalisant une substitution de chaudière, on obtient une installation de chauffage pouvant fonctionner qu'à l'électricité.
Dans ce cas, le dimensionnement correcte de la PAC est crucial; c'est pour cela qu'un appoint électrique est toujours proposé.

5. A ne jamais faire:

Signer un bon de commande à un démarcheur qui vient pour la première fois. Le métier de ces personnes consiste à vendre et uniquement à vendre. Leurs arguments sont imparables, et leur discours bien rodé. Vous avez 7 jours pour annuler votre commande.

A suivre...

 

Conseils importants